Le Glitch art, kézako ?

Le Glitch art, kézako ?

Publié par Armandine Chasle

Journal du projet
Le lundi c'est le jour G(litch) à l'École élémentaire du Dorat !
- Je fais du Glitch art ! - Du quoi ?! - Le Glitch art, c'est du bug informatique es-thé-tique. Par exemple, as-tu la TNT chez toi ? - Moui. - Eh bien, tu sais lorsque la TNT ne marche pas bien... qu'elle bug. Ton image est "cassée", le son se coupe et l'image n'est pas bien alignée, parfois même pixelisée. Eh bien le Glitch c'est ce genre de bug. Et moi je récupère des vieilles cartes postales pour leur faire subir le même traitement.
Le code source d'une carte postale
Un glitch est un bug, une erreur informatique. L'image est abîmée, elle apparait parfois rayée, pixelisée ou décalée. Le terme est apparu pour la première fois en 1960 dans le magazine Times. Il est défini comme « un mot d’astronaute pour décrire des bruits irritants ». Le glitch a d’abord sévi sur les écrans cathodiques avant de s’inviter dans le monde numérique, notamment par le biais du jeu vidéo. Parmi les artistes du Glitch art, certains revendiquent leur travail comme une critique de la technologie et de sa toute puissance. Par exemple, Benjamin Gaulon - artiste, chercheur et professeur à l’école d’art et de design Parsons - n'hésite pas à dire : « Il faut ramener du bug, se rappeler que ce sont des machines, avec des logiques marchandes. » Le lundi à l'école est entièrement consacré à la création artistique. Je sélectionne des cartes postales sur le site des archives de Limoges ou parmi mon fond personnel. Une fois ces cartes sélectionnées, je les "glitche" en modifiant le code source jusqu'à leur donner une esthétique qui me sied. Je travaille ma recherche esthétique comme les artistes peintres travaillent leurs couleurs, je teste, je fais de nombreux essais, jusqu'à obtenir une image qui correspond à ce que j'ai envie de montrer. Il y a forcément une part de hasard dans ma recherche esthétique car l'ordinateur reste, malgré tout, une machine assez mystérieuse... En dénaturant une image du passé, je la réinvestis, je lui donne une nouvelle utilité comme une nouvelle narration. Mes Glitches permettent à des mémoires oubliées d'être réactivées. Si ma pratique artiste reste assez nébuleuse pour beaucoup, l'attachement que je porte aux cartes postales touche de nombreuses personnes, notamment parmi les personnes âgées, qui voient dans mon travail une formidable excuse pour partager leurs souvenirs... Alors si le numérique est l'avenir, je suis persuadée qu'il est aussi le passé.
Exemple de Glitch art http://fr.pinterest.com/pin/522839837976553108/
Le Glitch Art : bug is beautiful, par Allison Simonot (15 février 2016) http://content.istockphoto.com/fr/blog/le-glitch-art-bug-is-beautiful-2/
L'erreur est humaine : une histoire du glitch (31 octobre 2013) http://rslnmag.fr/cite/lerreur-est-humaine-une-histoire-du-glitch/
The Glitch Aesthetic (thèse en anglais) par Rebecca Jackson (23 novembre 2011)
Premier résultat de Glitch Art, à partir d'une carte postale du Dorat
Thème(s)
Rapport à l'image