le cercle des sérigraphes pas disparus

On juge un fanzine à sa couverture

Publié par Lucile Ourvouai

Journal du projet

Début juin, le titre du fanzine a été choisi, ce sera "la forêt des histoires". Il s'agit maintenant de faire une couverture qui attire l'oeil et donne envie de voir ce qu'il y a à l'intérieur. Je propose aux enfants de faire une fresque collective, pour que chacun·e puisse mettre la main à la pâte. Entre orange/bleu et magenta/vert, c'est cette dernière combinaison de couleurs qui remporte le plus de votes. 

A quoi ressemblerait la nature dans un monde où les humains et les animaux auraient disparu? A cette consigne un peu post-apocalyptique, les enfants répondent par une profusion de formes et de motifs, et pas mal d'humour. Je prépare ensuite les typons à partir de leur dessin fait à l'encre, insole les écrans à l'atelier Remontées Mécaniques à Lyon et il est temps de passer à l'impression en sérigraphie. C'est la première fois que j'imprime dans de telles conditions, dans un atelier qui n'est pas dédié à cela, avec du matériel que je ne connais pas sur le bout des doigts. La plupart des enfants découvrent ce processus et comprennent enfin ce que je veux dire par "impression en couches" et "superposition des couleurs". Heureusement tout se déroule bien, pas de couacs majeurs comme il peut souvent arriver, il y aura bien une trentaine de fanzines avec une couverture en deux couches, un magenta mélangé à du rose fluo, et un vert émeraude. 

un travail d'équipe
les élèves au travail sur la fresque.
impression c'est parti
Un petit coup de main n'est pas de refus. Il faut appuyer fort!
résultat
Alors alors c'est bien sorti? C'est bien calé?
comparaisons
La copie et l'original
les couvs
Et maintenant il faut que ça sèche!

Les Ateliers Médicis sont exceptionnellement fermés le lundi 3 octobre.