dans la nature voisine

Être dehors et dessiner !

Publié par Lucile Ourvouai

Journal du projet

Pour s'intéresser au vivant, encore faut-il le côtoyer, prendre le temps de l'observer, se documenter. Pour les enfants comme pour moi c'est un exercice rare. Par deux fois, nous avons passé la journée dehors, aux alentours proches de Seyssel, et ce furent des moments de partages et de découvertes communes mémorables. Nous étions à égalité dans notre relative ignorance, et c'était très agréable!

Guetter les premiers signes du printemps

observer le paysage
La sortie du 14 mars a permis d'observer les premiers indices de l'arrivée du printemps, et de mener une enquête sur la flore locale, armée d'un appli de reconnaissance des plantes et de nos vagues connaissances de botaniques. C'était aussi l'occasion de s'essayer au dessin de paysage.
à la loupe
Des loupes anciennes trouvées à l'école et c'est la découverte d'une autre dimension.

Aller plus loin dans l'observation

La deuxième sortie le 25 mai a opéré comme une respiration, alors que nous étions dans la phase finale de la création du fanzine. 

dessin d'observation
Ergonomie maximale du poste de travail. Il vente, on frissonne, mais les enfants sont concentrés, je me réjouis de les voir si captivés.
il en faut peu
deux feutres, une plantes et c'est parti pour du dessin d'observation.

Encore quelques paysages...

...et des plantes en fleurs

le retour à l'école

Les Ateliers Médicis sont exceptionnellement fermés le lundi 3 octobre.