Au coeur des clichés, par Sekel 

Publié par Frank Smith

Journal du projet

Désabriter la parole, c’est la libérer de ce qui la retient et l’empêche. C’est vouloir avancer là où chacune de ses facultés accède à l’inconnu, là où elle échappe aux stéréotypes du sens commun.