une biche dans la nuit

Ateliers à l'école de Lapleau : correspondance en temps de confinement

Publié par Claire Veysset

Journal du projet
Arts visuels Cinéma et audiovisuel Installation Création sonore, Documentaire, Performance

Dans l'objectif de garder le lien établi en février avec les élèves de la classe de Céline, à Lapleau, nous avons mis en place des échanges hebdomadaires avec les élèves...

Poursuivant ma proposition de s'initier à l'écoute, à la démarche documentaire et à la radio, je propose depuis le début du confinement différentes activités en lien avec les thématiques de ma recherche : rapport à la vie sauvage, proximité des espaces et des espèces, les corps dans la nature. L'avantage du son est qu'il est aujourd'hui assez facile et accessible de procéder à de l'enregistrement (via un téléphone portable ou un appareil photo numérique) ; il est également aisé d'envoyer des fichiers par Internet, le son étant "léger". De la légèreté, c'est ce que nous essayons de conserver en ces temps étranges.

Aperçu des réalisations...

 

 

 

Nos regards se croisent - Version de Bastien, Hugo, Jade, Lucas et Martin

"Donner la voix au paysage" : c'était la dernière activité (avant les grandes vacances) proposée au enfants de la classe de Céline, enseignante à l'école de Lapleau. A partir d'un tout petit document vidéo tourné de mon jardin lors de mon confinement dans le Poitou, chacun des participants volontaires a imaginé une voix off. Comme d'habitude, après avoir récolté toutes ces voix off, j'en ai fait deux montages en coupant, collant, associant leurs voix.

Version de Bastien, Hugo, Jade, Lucas et Martin.

Nos regards se croisent - Version de Ambre, Charlie, Lily-Jane, Louane et Ruben

"Donner la voix au paysage" : c'était la dernière activité (avant les grandes vacances) proposée au enfants de la classe de Céline, enseignante à l'école de Lapleau. A partir d'un tout petit document vidéo tourné de mon jardin lors de mon confinement dans le Poitou, chacun des participants volontaires a imaginé une voix off. Comme d'habitude, après avoir récolté toutes ces voix off, j'en ai fait deux montages subjectifs en coupant, collant, associant leurs voix.

Version de Ambre, Charlie, Lily-Jane, Louane et Ruben.

Se mettre dans la peau ou sous l'écorce de...

"se mettre dans la peau de" : pour cette deuxième création réalisée à partir d'une correspondance avec les enfants pendant le confinement, je leur ai proposé dans un premier temps d'imaginer 10 questions à poser à des êtres vivants de leur choix, et dans un deuxième temps de répondre à une sélection de ces questions, en tentant de "se mettre à la place de". En parallèle, je leur ai demandé d'enregistrer et de m'envoyer 3 sons (de longueurs et de hauteurs différentes). Voici une proposition de montage à partir de la matière récoltée.

Des bois des bois et des bois

"Tentative d'épuisement d'un lieu" : à partir de ce principe, j'ai proposé aux enfants de choisir un "poste" de point de vue, un lieu et un moment à observer et à commenter. Je propose ici un montage sonore, qui est donc un travail d'interprétation et de création qui m'est propre.

D'autres bois

D'autres bois