ICI, je me déplace pour observer, identifier et comprendre

1 | ICI, je me déplace pour observer, identifier et comprendre

Publié par TERR’O

Journal du projet

Cette période constitue la construction de notre socle commun avec les enfants et plus largement avec le territoire et prépare la suite de nos interventions. Il nous semblait important de nous interroger et de regarder ensemble cette géographie et ses récits pour aborder ensuite la question de l’habiter.

Cette première session est celle de notre rencontre avec le territoire et ses habitants. Nous avons parcouru la vallée de la Nièvre depuis Naours (sa source) jusqu'à Flixecourt (sa rencontre avec la Somme) pour relever les différentes strates de la vallée et situer Saint-Ouen dans son bassin versant.

A Saint-Ouen, nous avons regardé plus attentivement la structure du territoire, son patrimoine bâti, ses repères et ses paysages. Nous avons interrogé les habitants puis les enfants pour sonder leur connaissance du lieu et écouter leurs récits. Nous avons fait des recherches historiques et cartographiques pour approfondir ses découvertes.

Notre travail auprès des élèves a débuté par une marche depuis l'école jusqu'à un point dominant du village. La consigne suggérait d'être attentifs à l'environnement parcouru et de signaler oralement ou de garder en mémoire les éléments remarquables que nous rencontrions. Plusieurs arrêts ont été proposés pour partager nos remarques.

Depuis le haut du village, nous avons pu prendre du recul pour désigner la vallée, identifier les repères et relever les entités paysagères.

Une fois en classe, nous avons répertorié et classé chacun des éléments de la géographie du lieu, suivant trois thèmes : les repères (cheminées, châteaux d’eau, éoliennes), le bâti (cités ouvrières, autres logements, école, usine, église, mairie, etc…) et le paysage (marais, plaines et bois). Une strate a été ajoutée à la thématique du paysage : les êtres vivants (faune et flore) suivant les trois entités présentes dans la vallée de la Nièvre - les marais, les plaines et les bois.  Nous avons orienté les ateliers suivants autour de la représentation et de la retranscription. Répartis en trois groupes, les enfants ont dessiné les repères, le bâti et le paysage. Puis, la faune et la flore des marais, des plaines et des bois.

Cette collection fabrique l’herbier ou l’inventaire et dresse un portrait du territoire.

En fin de semaine, nous avons retracé le processus de travail et exposé l’avancée des recherches dans le préau de l’école. Chacun des élèves a pu présenter son travail à la classe et à l’autre groupe. Le travail reste exposé jusqu’à notre prochaine venue et permet à l’école, aux parents, aux instituteurs et au personnel de l’établissement de s’interroger et de profiter aussi du dispositif.

Une deuxième semaine de travail nous a permis d'approfondir notre connaissance commune du territoire de Saint-Ouen. Dans un premier temps, nous avons traversé les trois entités paysagères identifiées auparavant (la plaine, le bois et le marais). Cette fois, nous avons porté une attention particulière à la faune et la flore ainsi que les ressources matérielles de ces paysages (terre, craie, saule, paille…).

Deux ateliers ont suivi :

  •  Le premier a permis de compléter le portrait du territoire grâce aux dessins manquants de la faune et de la flore locales. En parallèle, nous avons débuté une cartographie sensible de Saint-Ouen et des environs à partir des dessins des enfants. Ces derniers ont pu tester la représentation vue depuis le ciel en décrivant nos parcours et en repérant les objets abordés plus tôt (architectures et paysages). 
  • Le second atelier portait sur l’objet de la cabane. Après avoir énoncé les qualités physiques et sensibles des trois paysages, nous avons proposé aux enfants de dessiner leur cabane idéale. En s'appuyant sur les caractéristiques du bois, de la plaine et du marais, les trois groupes nous ont proposé plusieurs modèles de cabanes. Pour chacune d'elles nous avons demandé aux enfants d'expliquer la forme et de raconter comment ils souhaitaient l'habiter.  

Nous avons conclu la semaine en partageant les travaux avancés par chacun et en présentant l'objet des prochains ateliers. Nous avons distribué un livret aux élèves qui regroupe les différents dessins réalisés au cours de cette première session.

Les Ateliers Médicis sont fermés tous les lundis de juillet 2022.