Né en 1991 à Tunis, Chedly Atallah est un artiste, architecte et scénographe qui vit et travaille à Paris.
Après des études en architecture à Tunis (ENAU) puis à Paris (ENSAPLV), il intègre les Beaux-Arts de Paris où il tisse un fort lien avec l'artiste sculpteur Emmanuel Saulnier. Ils collaborent ensemble autour de divers projets tels que l’édition Alep (2017), l’ouvrage Beyrouth IN-SITU (édition des Beaux-Arts 2020) ou encore l'Almanach Ides de Mars (2021).
Sa pratique explore les changements géopolitiques du monde arabe de l'après révolution. Mêlant vidéo, installations et sculptures, il questionne la mythologie contemporaine autour de l'actualité des guerres et des révoltes comme en Libye, en Syrie, en Palestine et au Liban. Dans un processus de fabrication d'images, il traite de deux notions essentielles qu'il tire des mémoires de son grand-père décédé : celles du dédoublement et de l'aveuglement. C'est à travers les couches historiques, architecturales, religieuses ainsi que politiques, qu'il crée des fragments de mémoires visuelles et iconographiques retraçant la migration à travers les histoires des formes, du réel et de l'imaginé.
Son travail a été présenté en France (Le Cent Quatre, Beaux-Arts de Paris, La Maréchalerie, Galerie Thaddaeus Ropac...), en Italie, Colombie, Angleterre, République Tchèque et Tunisie. Lors de sa résidence d'un an à la villa Belleville (Mars 20 - Mars 21), il est lauréat de la fondation de France puis de la fondation Daniel et Nina Carasso x Cité internationale des Arts de Paris où il développe son projet Drip Drop The Rain. Il est actuellement lauréat du programme Mondes Nouveaux.

Projets de Chedly Atallah