Tes yeux sur ma main

Tes yeux sur ma main

Publié par Deborah Benveniste et Jasna Ruljancic

Journal du projet

Première rencontre avec les élèves, oui, mais les yeux fermés!

Fermer les yeux et ressentir le monde qui nous entoure

 

écoute

On est dans la salle des fêtes, on la découvre les yeux fermés. Chacun a guidé son voisin. Moi j'ouvre les yeux et toi, tu me fais confiance, tu écoutes tes pas, ton silence. On entend des sons qu'on ne connait pas, on sent le froid, le chaud, on va d'un endroit à un autre, on se perd, on se trouve.

C'est une pratique que j'affectionne, plus on la fait plus on est surpris par ce qui se passe quand on enlève le regard. On voit le monde autrement. La sensorialité se développe ailleurs. C'est comme un parcours initiatique, une porte vers notre imaginaire, nos images intérieures, le langage à venir. Chaque enfant raconte son aventure, certains s'entrainent à se guider dans la cour de récré, d'autres n'aiment pas trop mais tous y voient une nouvelle porte de l'imaginaire.

C'est la première fois que je pratique avec des enfants, c'est par ce jeu que j'ai commencé à travailler sur mon projet " Le Bruit des Ombres".      

dialogue

Chacun retrouve la vue et ensemble on se raconte ce qu'on s'est imaginé, ce qu'on a cru sentir, voir et gouter. On approfondit l'expérience en demi groupe, la moitié ferme les yeux et l'autre moitié compose une improvisation sonore qu'elle offre aux oreilles de l'autre. Des gestes qui claquent, des chuchotements... Le groupe dialogue, se rencontre autrement.

Nous trouvons ensemble un premier geste : se saluer.

Ce seront nos mains qui nous guideront à présent.

Thème(s)
Corps et geste