Autonomie et chorégraphie

Autonomie et chorégraphie

Publié par Bastien Dausse

Journal du projet

Nouveaux défis pour les élèves, je ne vais plus simplement leur apprendre du vocabulaire acrobatique, mais je vais leur apprendre à devenir autonome. Mon rôle sera de leur donner des pistes, de le guider dans certaines directions et de les laisser faire leur choix en créant leurs propres chorégraphies.

Je vais les faire travailler en petit groupe. C’est un exercice très difficile qui demande une confiance en soi, mais aussi dans le groupe. C’est un travail d’écoute et de proposition. Pour être honnête le premier atelier chorégraphie ne s’est pas passé comme prévu. Pas parce qu’ils ne proposent pas assez, mais au contraire parce qu’ils ont trop d’imagination. Ils créent et imaginent des scènes à une vitesse folle. C’est comme jouer dans la cour de récré, mais cette fois en salle de classe. Le problème est qu’ils se laissent porter par leur imagination et en oublient le spectateur. Leurs chorégraphies deviennent vite complexes et très riches théâtralement. C’est intéressant, je ne m’attendais pas du tout à ça. C’est à moi de mieux définir les règles du jeu pour le prochain atelier, de leur donner un cadre plus clair et de leur faire comprendre au mieux comment présenter au spectateur.