Ce visuel présente une partie du répertoire vocale enregistré et mis à l'écrit. Pour en entendre le résultat sonore de ces signes, rendez-vous sur vocalgrammatics.fr

Vocal Grammatics - Écrire et apprendre le beatbox

Un projet de Adrien Contesse
Avec :
2017/2018
Programme : Création en cours

Vocal Grammatics est un projet de création transdisciplinaire qui vise à mettre en place un système pour l’écriture et l’apprentissage du beatbox (art vocal issu de la culture hip-hop). Son champ d’action traverse les territoires du design graphique, du design typographique, de l’écriture musicale, de la linguistique et de l’ingénierie pédagogique. L’élaboration des glyphes, qui font la base de cette méthode innovante d’écriture et d’apprentissage, est basée conjointement sur des études en phonétique articulatoire, sur des collaborations avec des beatboxers professionnels et sur un travail poussé autour des signes typographiques. Afin de démocratiser ce nouveau langage, et de permettre à un public large de découvrir l'art du beatboxing, ce projet doit se poursuivre par l'élaboration de méthodes pédagogiques interactives ainsi que par le design et le développement d’une application. L’objectif est d’élaborer un outil complet qui permette de découvrir, d’apprendre, de créer et de partager.

INTENTION

Je suis un jeune designer spécialisé en design numérique et typographique. Depuis deux ans, je porte avec enthousiasme et détermination, un projet ambitieux et novateur ; il fait l’objet de cette candidature. Ce projet s’appelle Vocal Grammatics et il a pour vocation l’élaboration et la diffusion d’une nouvelle écriture musicale pour une discipline, issue de la culture hip-hop : le beatbox.

Le beatbox est un art vocal qui a vu le jour à la fin des années 70. Il permet de reproduire des séquences rythmiques sans utiliser d’instrument. Orientée à ses débuts vers le mimétisme instrumental, la pratique a évolué au fil du temps pour devenir un art musical singulier aux tonalités vocales très diversifiées.

Jusqu’à présent, aucun système d’écriture (emprunté ou inventé) n’a été capable de retranscrire efficacement les productions sonores des beatboxers. En partant de ce constat, j’ai imaginé, dans le cadre de mon projet de diplôme à l’École Supérieure d’Art et de Design d’Amiens, un système d’écriture totalement nouveau et résolument orienté vers la didactique, simple à apprendre et très évolutif. Les soutiens et les conseils d’experts dans les domaines de la linguistique, de l’écriture musicale, de la typographie et du beatbox, ainsi que la mise en place de collaborations transdisciplinaires m’ont permis de concevoir, de tester et de valider un système complet à même de retranscrire les centaines de techniques vocales de cet art en évolution permanente.

Ce système d’écriture novateur a plusieurs vocations. Premièrement, celle de créer un outil qui permettra le développement et la démocratisation de la discipline. En ce sens, il s’adresse aussi bien à un débutant qui souhaite apprendre le beatbox qu’à un amateur qui souhaite développer son répertoire vocal. Vocal Grammatics a aussi pour vocation de permettre l’évolution et l’enrichissement de la discipline en offrant, aux praticiens chevronnés, l’opportunité d’approcher la composition et l’acte de création d’une manière totalement nouvelle. Vocal Grammatics a surtout l’ambition de représenter, et ce en parfaite adéquation avec les racines du hip-hop, une voie alternative à l’éducation musicale et vocale afin de faciliter l’accès de tous les publics, et notamment les plus éloignés, à la création.

C’est à l’occasion d’un premier cours particulier que j’ai pu constater le potentiel de ce système d’écriture. Lors de ce cours, je pris le parti de faire découvrir, d’expliquer et d’enseigner le beatbox grâce à Vocal Grammatics. En l’espace de dix minutes, l’élève, une jeune fille de neuf ans, avait compris et intégrer les signes, en l’espace d’une heure, elle était en mesure d’écrire des séquences. Lors de la rencontre suivante, elle me surprit en me montrant une série de signes qu’elle avait elle-même composés pour codifier des nouveaux sons qu’elle avait découverts sur internet.

Aujourd’hui, il reste un défi à relever, celui de créer une application numérique permettant la diffusion, l’apprentissage et l’utilisation de ce système d’écriture. Le dispositif «Création en cours» est une véritable opportunité pour ce projet. D’abord grâce à la phase de recherche, en effet, l’application que je souhaite mettre en place nécessite un travail préliminaire de réflexion et d’élaboration de méthodes pédagogiques. Ensuite, grâce à la phase de transmission qui est le cœur de votre dispositif et aussi l’enjeu majeur du projet Vocal Grammatics. Ce sera pour moi une période privilégiée, de partage, de discussions et d’expérimentations qui me permettra d’apprendre et d’enrichir mon travail grâce au retour des élèves. C’est pour ces raisons, et avec l’espoir que vous m’offrirez l’opportunité de relever ce nouveau défi, que je vous soumets ma candidature.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Vocal Grammatics, c’est comme un alphabet, mais beaucoup plus complet et développé spécifiquement pour le beatbox. C’est un système simple à apprendre qui utilise moins de 30 signes et qui permet d’écrire des centaines de techniques vocales. Vocal Grammatics fonctionne grâce à des signes qui donnent des informations sur la manière de produire le son. C’est le même principe qu’une tablature, mais adapté aux organes de la phonation. Certains signes indiquent quels organes il faut utiliser pour produire un son (point d’articulation), d’autres, la façon dont l’air est utilisé pour produire le son (mode d’articulation). Pour que l’identification et la mémorisation des signes soient faciles, la forme de ces signes est représentative de l’information qu’ils portent. Ainsi, pour indiquer quels organes sont utilisés, il existe des signes qui représentent les dents, les lèvres, le palais, la langue, etc. De la même manière, pour indiquer comment l’air est utilisé, il existe des signes qui symbolisent le type d’écoulement d’air (sifflé, roulé, etc.). Dans Vocal Grammatics, il y a donc plusieurs types de signes et ils se combinent les uns avec les autres pour former des modules correspondant à des sons.

UN SYSTÈME ÉVOLUTIF

La qualité principale de Vocal Grammatics réside dans son fonctionnement : tout utilisateur connaissant le système est en capacité de déchiffrer une combinaison qu’il rencontre pour la première fois. Ce principe modulaire permet aussi de codifier les techniques vocales qui voient le jour au fur et à mesure de l’évolution de la discipline. En effet, lorsqu’un utilisateur élaborera une nouvelle technique vocale, il sélectionnera les glyphes correspondant aux organes qu’il met en action et à sa façon d’utiliser l’air pour écrire et partager sa découverte.

LA RECHERCHE VOCALE

Ce système d’écriture offre une ouverture nouvelle à la recherche vocale. En effet, il permet d’élaborer des combinaisons « théoriques » de signes, puis de vérifier leur faisabilité et leur résultat sonore. Il m’a ainsi été possible d’identifier un nombre important de sons jusqu’alors non répertoriés. Cette recherche prospective permet d’entrevoir un enrichissement important du nombre de techniques vocales, connues, identifiées et utilisées.

L’ENRICHISSEMENT ARTISTIQUE

Un système d’écriture est un outil, et cet outil a pour vocation d’être un vecteur d’évolution. Derrière Vocal Grammatics se dessine une vision artistique qui dépasse la seule démocratisation du beatbox. En effet, le beatbox a longtemps souffert d’être identifié comme une discipline où la technique compte plus que la richesse créative. Il est vrai que lors des battles (un des modes de représentation du beatbox) la technicité a une grande importance dans l’appréciation d’une performance. Cependant, la virtuosité technique est loin d’être la seule qualité des beatboxers. Aujourd’hui, de nombreuses pratiques émergentes voient le jour et réinventent les modes de création du beatbox. Vocal Grammatics a la volonté de s’inscrire dans cette mouvance nouvelle et d’apporter un outil qui permette l’enrichissement de la discipline, le système a été réfléchi et élaboré dans ce sens. En effet, les signes contiennent toutes les informations nécessaires à la compréhension des techniques vocales. Le beatbox étant, comme toutes les disciplines hip-hop, extrêmement compétitif, démocratiser la technique, c’est la banaliser et c’est donc inviter les beatboxers à se démarquer grâce à d’autres moyens comme la qualité et l’originalité de leurs compositions musicales.

RENDRE ACCESSIBLE

Vocal Grammatics est une innovation décisive pour l’évolution du beatbox. Cependant, sans un outil de démocratisation efficace, ce travail théorique et de recherche ne pourra dépasser le stade d’un projet prospectif. Avoir une bonne idée ne suffit pas, il faut pouvoir la rendre accessible afin qu’elle puisse se déployer auprès de ses publics. C’est pourquoi je souhaite  développer des méthodes pédagogiques interactives et des outils didactiques qui auront pour vocation première de faire découvrir l’univers du beatbox et d’en faciliter la compréhension pour inviter à l’initiation. Cette pédagogie sera adaptative, afin d’être utile aussi bien à un néophyte qu’à un vocaliste chevronné.

OUVRIR

Le projet Vocal Grammatics est résolument tourné vers le partage. Il a été initié pour la communauté des beatboxers et élaboré pour offrir une passerelle entre les vocalistes et les musiciens afin de permettre et d’encourager des collaborations transdisciplinaires. Cependant, il ne se cantonne pas aux musiciens. Il a été réfléchi pour s’adapter à un public très large. En ce sens, il peut servir à l’initiation de personnes (de 7 à 77 ans) n’ayant jamais entendu parler de la discipline. Mais comme toutes les disciplines faisant partie des cultures urbaines, le beatbox est avant tout un moyen alternatif de s’exprimer. C’est le cœur du hip-hop, permettre à ceux que la société a laissé pour compte de créer et de se développer au travers d’un art qui leur ressemble. C’est donc aussi une opportunité, celle de reconnecter, à la culture et à la création musicale, des publics éloignés. Grâce au projet Vocal Grammatics, cette expression alternative se matérialise.

TRANSMETTRE

Depuis que le système d’écriture a été mis au point, le projet a été présenté et expliqué à l’occasion de plusieurs événements. Notamment durant un festival hip-hop (Boom Bap, Reims), un colloque international sur la recherche concernant les musiques hip-hop (Conçues pour durer, Paris), un cycle de conférences sur la recherche dans le design et le numérique (Converge, Los Angeles) et dans un festival sur la création artistique numérique (Safra’ Numériques, Amiens). Ces présentations ont permis d’adapter avec succès le discours à un auditoire vaste (du groupe d’enfants de cinq ans à des maîtres de conférence). Cependant jusqu’à présent les outils de transmission de ce projet se sont limités à des slides de présentation et à des explications orales. Le temps de recherche et de création offert par le dispositif «Création en cours» est une opportunité unique pour réfléchir et travailler en profondeur des outils de transmission intelligents et efficaces.

Givry en Argonne

Marne

Thème(s)
Inventer la langue