Thomas Pondevie

Thomas Pondevie

Diplômé(e) de
Ecole Supérieur d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg

Après des études littéraires à Paris, j’obtiens un master d'études théâtrales (Université Paris 3) en 2010 consacré au metteur en scène flamand Guy Cassiers. L'année suivante, je suis stagiaire-dramaturge au Théâtre National de la Colline, aux côtés d’Anne-François Benhamou et Stéphane Braunschweig avant d'entrer en 2011 à l'école du Théâtre National de Strasbourg comme élève dramaturge dans le groupe 41 où je me forme aux différents métiers du théâtre. Depuis ma sortie de l’école du TNS, en 2014, j’ai travaillé comme dramaturge avec Julie Brochen, Eric Vigner, Jean-Yves Ruf, Nicolas Truong, Elise Chatauret, Amélie Enon, Aliénor Dauchez et plus particulièrement Mathieu Bauer qui m'a notamment invité à être le dramaturge du CDN du Nouveau Théâtre de Montreuil qu'il dirige. Depuis 4 ans, je collabore par ailleurs régulièrement à la Revue Théâtre/ Public, et suis membre de la commission nationale d’aide à la création du CNT.

Parallèlement à ces différents compagnonnages dramaturgiques, j’ai fondé début 2014 la WE Compagnie avec la chorégraphe et danseuse Vilma Pitrinaite. En 2014, nous créons au TNS "En chaque homme il y en a deux qui dansent", présenté au Maillon à Strasbourg puis au Théâtre de la Cité internationale à Paris. La même année, je crée "Stunt action show" en collaboration avec le scénographe Charles Chauvet, autour de la nouvelle de Borges "Les Ruines circulaires" et d'un dispositif d'entresort forain. De 2014 à 2016, j’intègre le dispositif « Pépinière d’artistes » de la ville de Strasbourg, dispositif de soutien à cinq artistes implantés dans la ville. 

Depuis lors, j'entreprends un vaste chantier ("SUPERNOVA") autour des "dispositifs de narration" : mise en condition scénographique, spatiale et temporelle pour accueillir de courts récits, tout en questionnant la nature de l’événement théâtral, son rituel, et son potentiel spectaculaire. Pendant un an, nous menons une première étape de recherche autour du bonimenteur du cinéma muet (« Benshi show ») dans laquelle j’expérimente le démontage des éléments du spectacle (acteur, texte, musique et image) et invente mes outils et protocoles de répétitions.

Projets de Thomas Pondevie

Journal du projet 27 juillet 2017 Projet Supernova De Thomas Pondevie
Multiplication aussi bien artistique que pédagogique des médias utilisés en ateliers avec les enfants pour raconter l’Histoire. Cette semaine, des séances sont réservées à l’enregistrement de courtes séquences sonores. Les élèves découvrent la précision nécessaire aux enregistrements qui demandent concentration, effort de diction et anticipation de la lecture, et découvrent pour certains leurs voix enregistrées. C’est la suite d’un travail de prise de conscience des corps de chacun, de son image et de sa voix, centrale dans l’approche de la scène.