Simon-Elie Galibert
© Jean-Louis Fernandez

Simon-Elie Galibert

Simon-Elie commence la mise en scène en 2015 avec le dyptique VIOLENCES de Didier-Georges Gabily suivi de La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès.

En 2017, il intègre la section Mise en scène de l’École du Théâtre National de Strasbourg. Au cours de sa formation, il assiste Lazare, Arthur Nauzyciel, Julien Gosselin. Il y met en scène Les disparitions − Un Archipel (2019), d'après Christophe Pellet; DUVERT. Portrait de Tony (2020) autour de l’œuvre et de la figure de l’écrivain controversé Tony Duvert. 

En 2020, intègre l'AtelierCité du ThéâtredelaCité (CDN - Toulouse) en tant que metteur en scène, il y signera en 2021 un spectacle autour de Thomas L'Obscur de Maurice Blanchot.

Il est aussi comédien, et a remporté le Prix de la mise en scène au FIESAD (Rabat) pour sa mise en scène de Deux morceaux de verre coupant.

Projets de Simon-Elie Galibert