Maëlys joue de l'accordéon
Yannick Gonzalez

Maëlys Rebuttini

Nous est vague nouer vague nous et vague. 

Vague désire ne pas séparer, ne pas catégoriser, ne pas fragmenter ni les formes ni les matières, mais jouer à étirer, diffracter, nouer, rassembler, faire ensemble, questionner et exister avec surréalisme et rage.

Vague cherche à questionner les temps de partage avec le public, les formes de représentations ; alors on joue pour un·e, pour six, pour trente, dans le noir total ou en marchant.

On raconte depuis ce que l'on est : ce qui nous questionne, nous meut, nous violente ; nos matières-terreaux, ruines extérieures et intérieures, sève circulante dans notre ventre et de par les âges. Toucher le trouble, trouver la violence, chercher ce qui reste pour vivre avec.

On est sensibles à l'image, sa composition, son traitement esthétique, sa transformation, ainsi qu'aux gestes et actes qui en jaillissent.

Vague parce que nous désirons être intempestifs et organiques.

Projets de Maëlys Rebuttini

Les Ateliers Médicis sont exceptionnellement fermés le mardi 13 décembre et du 24 décembre au 1er janvier.