* L’école Jean Moulin

* L’école Jean Moulin

Publié par Giulia Zonca et Dorota Slazakowska

Journal du projet

– Deux mille sept cent trente huit habitants …
– Combien d’enfants à travers ce chiffre abstrait ?
– Je ne sais pas …

… Par contre, je peux te parler de ceux que j’ai rencontré !

Des enfants,
Des élèves – je veux dire,
À l’école primaire de Caderousse :
L’école Jean Moulin !
Ils sont deux cent soixante :
Cent soixante deux en primaires
Et quatre-vingt dix-huit en maternelle.

1.

Architecturalement,

L’École est une ruche :
Les espaces sont des hexagones entre-collés,
Et les élèves,
Ces abeilles ouvrières,
Remplissent l’espace par leur bourdonnement studieux.

Une CP
Deux CE1
Une CE2
Deux CM1, dont une classe avec nous,
et un CM2, aussi carrément avec nous ! 

Néanmoins, la concentration perturbée,
Par les débuts d’aventures adolescentes.

 

Nous,

Deux parisiennes qui viennent y installer ce centre de tri particulier,
Dans l’ancienne salle info,
Entre des grands écrans d’ordinateurs blanc cassés par la poussière.

2.

Il y a,
À l’école Jean Moulin,
Une immense cours :
Impressionnante,
Verte,
Ombrée pour se reposer du soleil,
Bétonnée par parties pour y jouer,
Sablée pour courir et faire du sport.

Une frontière invisible sépare la partie primaire de la maternelle.

Nous nous y sommes aventuré une fois;
“ Après les grands arbres” – Précisaient les primaires.

Au premiers pas,
Nous étions repérées,
Montrées du doigts,

Criées aux corps étrangers : “ Les adultes !! “ “c’est chez nous ici !” “vous avez pas le droit d’être là!”

Nous sommes aussi vite reparties …
Les maternelles règnent sur leurs terres autarciques dignement !

Réglementation stricte alors 🙂
pour les espaces
comme les horaires

 

La salle des profs est à l’opposé,
Au calme, nous y déjeunons entre femmes 

3.

Après la pause et le café,
Nous voilà au centre de tri.

D’abord,

Les élèves dévoile puis trient tous ensemble,
Le contenu (les déchets – pour certains) des sacs plastiques ,
Dont les parents surement légèrement perturbés,
Les munissent tous les matins depuis un certain temps.

Ces trésors,
Sont notre matière de travail.

Nous y trouvons :

Une grande domination du carton
Toutes sortes d’emballage inutiles
Dont, on pourrait surement se passer,

Céréales, gâteaux, biscottes,
Boîtes d’oeuf vertes, bleues-violettes et grises
Lait … Plus dur à transporter

Puis,

Il y a le plastique :
Des tonnes de bouteilles
D’eau :

Plate – souvent avec une texture cannelée,
Gazeuse – généralement de couleurs rouge ou verte
Dont le plastique peut être doublé.

Les autres,
aux plastiques beaucoup plus épais,
sont chargés en contenus sucrés.

Les bouchons traditionnellement assortis aux bouteilles
Blanc, la plupart de temps, pour l’eau plate,
Ceux, Colorés,
D’une dominance de tons orangé et rouge
Le coca, le jus d’orange ? – on en apprend beaucoup sur ses habitudes en regardant ses poubelles 🙂

Plus tard à l’atelier,
Nous allons les fondre dans un moule carré

 

Pour le moment présent,
À L’école Jean Moulin,

Commencent les ateliers

Et les missions

De récupération
Et transformation de matière :


Nombreuses heures de travail manuel,
Questionnement
Sans cesse,
Parfois,
Des nouveaux regards émerveillés …

À l’école Jean Moulin,
Dans la ruche du tri,
Surgissent ces objets :

Un balais en bouteille en plastique

Un tableau en bouchons de vin de la région

Un jeu pour apprendre la symétrie …

Mais aussi :

Des fresques sur du papier recyclé encore humide
Des sculptures avec le même bouille grise
Des bracelets et collier en bouteilles effilées
Et ces petites créations

Preuves de l’appropriation de la matière déchets
Par les abeilles artistes de la ruche !