s

SARA OUHADDOU

L’artisanat est pour Sara Ouhaddou, artiste d’origine marocaine, une source d’inspiration. Le projet Woven UnWoven a été initié en 2013, à l’occasion de la résidence d’artistes TRANKAT en collaboration avec l’Institut Français de Tétouan et la classe de broderie de l’école artisanale de Tétouan. L’enseignement de la broderie permet aux jeunes femmes, une fois mariées et mères, de bénéficier d’un revenu qui leur est propre ; cependant, le conservatisme de cette école empêche le développement d’un savoir-faire adapté à un monde globalisé où les techniques évoluent et les échanges internationaux s’intensifient. Sara Ouhaddou propose ainsi de s’inspirer du savoir-faire traditionnel, mais aussi de s’en affranchir, et de le faire évoluer vers des motifs et des méthodes plus contemporaines. Après une session de plusieurs mois d’atelier à l’école, le projet prend son autonomie et continue à vivre jusqu’à aujourd’hui dans les villages reculés du Haut Atlas. Aujourd’hui, Sara Ouhaddou collecte des bandes de caoutchouc sur les marchés le long de la route entre Marrakech et Ouarzazate, et fait réaliser sur celles-ci des broderies par des femmes qui ne sont pas encore mariées et qui doivent constituer leur dot. S’intéressant à la question de l’action « impossible », elle transforme un déli­cat travail de broderie témoignant d’un savoir-faire local en une tâche difficile et singulière. Ces travaux sont présentés régulièrement dans des expositions collectives, à la Galerie Polaris, au Centre Pompidou, à la Cité internationale des Arts, offrant à ses collaboratrices une visibilité nouvelle.

 

Projets de SARA OUHADDOU