Raphaël Faon et Andres Salgado

Raphaël Faon

Diplômé(e) de
ENSAPC (École Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy) - Cergy

Raphaël Faon propose de mettre en crise les systèmes de représentation, de dévoiler la construction de la réalité par un monde d'images. Il s’agit pour lui de montrer l’opacité, la complexité des images, contre leur apparente transparence. Dans ce projet de déconstruction des cadres de vision, il s’infiltre dans les archives du monde contemporain pour les interroger et leur donner un nouveau sens en exposant leur ambiguïté politique, à travers des œuvres photographiques et numériques. Cette pratique est appuyée par une réflexion théorique et critique dans la perspective de mettre à distance les discours institués.
Raphaël Faon est diplômé de l'École Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy (ENSAPC) et de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) en histoire visuelle. Il axe ses recherches plastiques au sein d’un nouveau programme de doctorat de création initié par l’université Paris Seine au sein du Laboratoire de Recherche en Arts (LaRA) de l’ENSAPC. Sa thèse intitulée « Le spectre des images : la pratique artistique comme hantologie », porte sur la transfiguration d’images non artistiques par la pratique à partir du concept d’hantologie formulé par Derrida. Il s’agit de prendre en considération la manière dont les images sont socialement hiérarchisées, et quels dispositifs hors de l’image font fonctionner ces hiérarchies. Ses œuvres sont exposées en France et à l’étranger. Raphaël Faon a pris part aux expositions L'Art de la révolte (2016), Traversées (2017) au Centre Pompidou (Paris et Malaga). En 2018, il a participé à la Biennale Internationale de Casablanca (Maroc).

Journal du projet 9 juillet 2018 Projet Prendre Position De Raphaël Faon

A partir des sculptures virtuelles, nous avons pu passer à la production de sculptures physiques grâce aux techniques d’impression 3D.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +