Mathilde Delahaye

Diplômé(e) de
Ecole Nationale Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg

En 2007, j'intègre Sciences-Po Paris, où je crée l'association de création théâtrale "Rhinocéros". Cette association m'a permis de réaliser mes premières mises en scène, notamment au Festival d'Avignon, de 2008 à 2012, et d'intégrer à ma pratique, très tôt, la transmission et le souci de diversité.

En effet, Rhinocéros a créé des partenariats avec des lycées en Z.E.P., en organisant des masterclasses et des rencontres mêlant les élèves de Sciences-Po membres de Rhinocéros et les lycéens concernés.  Diplômée en Théorie du Politique, je suis entrée en 2012 à la formation continue à la mise en scène proposée par le CNSAD de Paris, où j'ai pu apprendre avec de grands professeurs les outils de la direction d'acteurs. Dans le même temps, j'ai crée deux spectacles et diriger un laboratoire de recherches théâtrales au sein de la compagnie D911, fondée par trois acteurs issus de l'ESAD et moi. De 2013 à 2016, j'étais étudiante en mise en scène à l'ENSAD du Théâtre National de Strasbourg, pendant lesquelles j'ai monté six spectacles, ai pu travaillé comme assistante auprès de metteurs en scène que j'admire (Alain Françon, Julie Brochen, Thomas Jolly, etc.), et aux côtés de pédagogues qui m'ont beaucoup appris (Stanislas Nordey, Jean-Yves Ruf, Dominique Valadié, Stuart Seide, etc.). Par ailleurs, quatre des spectacles que j'ai mis en scène à l'école ont été présentés hors les murs, en tournée en Alsace ou bien dans des lieux atypiques en marge de la ville de Strasbourg. La question de la présence de l'artiste sur un territoire, et celle historique de la décentralisation, dont le TNS est le fruit, ont été au coeur de mes interrogations et de mes recherches pendant ces trois années. J'y ai inventé avec une scénographe, la notion de "spectacle-paysage", forme théâtrale dont le décor est naturel, "déjà-là" (port industriel, usine désaffecté, bord de ville, carrière de calcaire..), et qui dans sa préparation -via les repérages et rencontres avec des partenaires très divers- change le rapport traditionnel entre l'artiste et le lieu, entre les habitants d'un territoire et la présence de la culture. La transmission et le partage des recherches en temps réel sont devenus cruciaux dans ma pratique. Depuis Septembre 2016, je suis artiste associée à la Scène Nationale de Chalon-sur-Saône, où j'ai commencé dès septembre à inscrire ma pratique par la présence sur le territoire.

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.