photo prise à Arbois (39)
Martijn Van Veelen

Mariam Sanon

Mariam est un prénom évoquant le chant du muezzin dans les mosquées. Issue d'une double culture franco-burkinabée, elle a davantage connu les cîmes blanches des montagnes du Jura que la terre rouge des Peuls. Pourtant, la musique engagée de Tiken Jah Fakoly et de Rokia Traoré a rythmé toute son enfance. A Saint-Claude, prise sous le feu des images du film les 400 coups de François Truffaut, elle se prend de passion pour le cinéma. En ne cessant jamais d'écrire et de lire, elle se documente et veut parler des réalités du monde moderne. A l'université Paris VIII, elle se fait un nouveau cercle d'amis au travers d'actions collectives. Sa vision politique s'affûte. Elle se prend de passion pour les "oubliés" de la République française, qu'ils soient agriculteurs, manifestants ou banlieusards.

Projets de Mariam Sanon