portrait inversé
photographie, Théo Sanchez

Anouk Nier-Nantes

Née en 1994 dans les Alpes, Anouk Nier-Nantes commence ses études supérieures en classe préparatoire littéraire puis en licence Esthétique et sciences de l’art à la Sorbonne. En 2015 elle entre à la Haute École des Arts du Rhin et choisit un cursus arts et sciences sociales. Elle y réalise des films et éditions autour des concepts situés de nature et de sauvage. A partir de récits récoltés elle réécrit des histoires. Son premier moyen métrage The Hills Are Alive fait le portrait de trois collines d’Athènes. Elle réalise ensuite 300 têtards dans la mare, un film documentaire qui suit des adolescent.e.s et une classe de primaire dans un village de montagne. En 2020 elle sort diplômée avec les félicitations. Depuis, elle poursuit son travail documentaire et a monté avec d’autres l’association La vie gagnée qui organise des ateliers et éditions au sujet du travail dans les milieux de l’art.

Projets de Anouk Nier-Nantes