Lauréats Création en Cours
© Murat Arslan Rymo

Lauréats des Prix Création en Cours - Édition 3

A l’occasion de la journée de clôture de la 3e édition des résidences Création en cours, cinq artistes ont reçu un Prix pour leurs projets originaux et audacieux.

En remettant ces Prix, les Ateliers Médicis expriment leur volonté d’accompagner les jeunes artistes dans la poursuite de leur création.

Pour la première année, le Prix s’adressait aux artistes de la 3e édition de Création en cours. 79 candidatures ont été reçues. 27 ont été présélectionnées. Le jury réuni le vendredi 17 janvier 2020, était composé de

  • Cathy Bouvard, directrice des Ateliers Médicis

  • Renan Benyamina, directeur délégué des Ateliers Médicis

  • Delphine Berçot, responsable du pôle production aux Ateliers Médicis

  • Clément Postec, conseiller arts visuels et prospective aux Ateliers Médicis

  • Laurence Martin, Chargée de mission, ministère de la Culture, Secrétariat général

  • Marie Desplechin, journaliste et écrivaine

  • Vergine Keaton, artiste et réalisatrice

  • Feda Wardak, architecte-constructeur et chercheur indépendant

Les cinq projets primés bénéficient d'un accompagnement d'une valeur de 5000 euros – aide à la production, accueil studio avec accompagnement technique et artistique, soutien à la structuration. Un prix spécial pour une résidence de création aux Ateliers Médicis a également été attribué.

Les lauréats sont :

Maxime Callen et son projet L’Alien ont été distingués par le prix spécial du jury.

 


 

L'Alien, projet de Maxime Callen
L’Alien, projet de Maxime Callen

Maxime Callen, artiste – Projet « l’Alien » - Prix spécial du jury

Après des études de graphisme durant lesquelles il s’intéresse à l’édition comme support de narration, Maxime Callen entre aux Beaux-Arts et c’est à travers le web et la vidéo qu’il entreprend la construction d’un univers narratif d’anticipation appelé « La Ville Côtière ». Son travail interroge le monde contemporain, le capitalisme et ses conséquences sur la société et les individus.
Les élèves de Fraïssé-des-Corbières dans l’Aude ont mené avec Maxime Callen un jeu de rôle grandeur nature entièrement filmé. Un alien arrive bientôt sur Terre et l’ufologue qui était sur ses traces a disparue. Les élèves mènent l’enquête pour la retrouver et s’interrogent sur cet alien. Faut-il l’accueillir ? le rejeter ? comment communiquer avec lui ? La confusion entre fiction et réalité est grande tant l’histoire semble crédible. Les élèves s’interrogent en parallèle sur l’accueil des réfugiés et le droit d’asile. Ils écrivent une lettre à l’Ofpra et tiennent une audience afin de défendre le droit d’asile de l’alien.
Maxime Callen sera soutenu pour la réalisation d’un court métrage restituant ce jeu de rôle en choisissant deux axes forts : la frontière entre fiction et réalité, et l’empathie dont ont fait preuve ces élèves.
Site internet du projet

 

L'imprimerie à l'école, projet de Gaby Bazin
L'imprimerie à l'école, projet de Gaby Bazin

Gaby Bazin, illustratrice et graphiste –

Projet « L’imprimerie à l’école »

Illustratrice et graphiste, diplômée des Arts Décoratifs de Paris en image imprimée. Auteure de l’album « Écrire c’est Dessiner », Gaby Bazin a conçu et imprimé de nombreuses publications auto-éditées. Pratiquant plusieurs techniques d’impression, elle s’intéresse à tous les aspects de la fabrication d’un livre : écriture, design graphique, illustration, impression, reliure.
Gaby Bazin sera soutenue pour concevoir et créer un petit kit d'imprimerie qui permettra de faire l’expérience de la micro-édition en typo ou pour s’essayer tout simplement à la composition de textes en caractères mobiles.  En se dotant d’une imprimerie légère et mobile, une médiathèque, une école, un centre d’art, un centre social, pourra proposer une infinité d’atelier autour de l’apprentissage de l’écriture et de la lecture, du graphisme, de la création littéraire, de la petite édition.

 

Step, projet de Gregory Granados
Step, projet de Gregory Granados

Gregory Granados, designer – Projet “Step”

Originaire de Rouen en Normandie, Gregory Granados commence ses études par cinq ans de formation dans le monde du bois. C’est par le biais d’une initiation au design à la Chelsea School of Arts à Londres qu’il décide d’en faire son métier. Cinq ans plus tard, il décroche son Diplôme national Supérieur d’Expression plastique avec les félicitations du jury. Passionné de musique depuis son plus jeune âge, mais aussi de danse grâce à la chorégraphe Régine Chopinot avec qui il travaille, Gregory tente de faire converger ces disciplines par l’intermédiaire de l'objet.
Gregory Granados sera soutenu pour la poursuite de son projet Step, instrument musical et chorégraphique collectif qui réunit danseurs, musiciens, designers, amateurs… Des objets musicaux sont dessinés et fabriqués à partir de plots, de tubes, de contres, d’éléments mécaniques qui, une fois disposés dans l’espace forment des parcours. Tous les acteurs vont ainsi suivre une trajectoire et jouer d’un instrument en étant attentifs aux autres musiciens du groupe.
Site internet du projet

 

La France des centres-bourgs, projet de François Huszar et Lucie Pachot
La France des centres-bourgs, projet de François Huszar et Lucie Pachot

François Huszar, architecte et Lucie Pachot, historienne de l’art – Projet « La France des centres-bourgs »

François Huszar est architecte, diplômé de l’École nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette depuis 2014. En 2010, il effectue une année d’échange à la Paz, en Bolivie. Depuis maintenant six ans, il travaille au sein de cabinets d’architectures où il développe des projets de logements collectifs.
Lucie Pachot est historienne de l’art, spécialisée dans le patrimoine. Après un Master 2 en Histoire de l’art, elle effectue en 2012, une année Erasmus à Florence, où elle travaille sur la réhabilitation d’un patrimoine bâti en plein centre historique. Pour son Master 2, elle aborde la question d’un patrimoine abandonné en France : les villes fantômes. En 2017, elle organise une exposition intitulée « Récits de chantier » au Centre des Cultures de l’Habiter de Toulouse.
Dans la continuité de leurs réflexions et actions entamées à Scaër sur l’avenir des centres-bourgs, François Huszar et Lucie Pachot seront soutenus pour mener le projet « France des centres-bourgs » et pour partir à la rencontre de nouvelles communes rurales. Ce projet a pour volonté de questionner les centres-bourgs « dévitalisés » en mettant en valeur les richesses de communes rurales. Les trois objectifs principaux sont de récolter et réunir des savoirs et idées autour des centres bourgs, de sensibiliser habitants et enfants à la fabrique du territoire et de construire collectivement un outil permettant de réfléchir à l’avenir de ces communes.

 

Appel en absence, projet d'Elsa Fauconnet
Appel en absence, projet d'Elsa Fauconnet

Elsa Fauconnet, artiste – Projet « Appel en absence »

Après les Beaux-Arts de Paris dont elle sort en 2011 puis Le Fresnoy, Elsa Fauconnet met en scènes des mondes fantasmés par une humanité en manque de sens. À travers la vidéo (medium de prédilection), la gravure et le dessin, elle crée des installations qui mêlent réalité, fiction, recherches historiques et découvertes scientifiques.
Elsa Fauconnet sera soutenue pour poursuivre l’écriture et la réalisation de son film-installation « Appel en absence » qui mêle outils de télécommunications et réalités surnaturelles avec pour finalité de transformer le téléphone portable en une fabrique à fantômes, en une sorte de rituel d’envoutement. Elle souhaite ainsi mettre en scène avec beaucoup d’humour et de décalage une chaîne de fabrication de téléphones dont chaque étape va perturber la liaison téléphonique d’un couple. Elle envisage également de réaliser une installation à partir de fragments de décors, sorte de sculpture sur laquelle le film pourra être projeté.
Site internet de l’artiste

Les « trophées » ont été dessinés et réalisés par Gwenaël Prost, designer-plieur, artiste en résidence pour Création en cours (2016-2017).

Publié le 21 janvier 2020