Till Roeskens

Né en 1974 en Allemagne, Till Roeskens vit aujourd’hui à Marseille. Amateur de géographie appliquée, son travail se développe dans la rencontre avec un territoire donné et ceux qui tentent d’y tracer leurs chemins. Il traverse des territoires par la marche et le regard, s’en imprègne. Ce qu’il ramène ensuite de ses explorations, sous différentes formes (livre, film, conférence, conte), est une invitation au regard, un questionnement, une tentative pour s’orienter dans l’infinie complexité du monde. Son livre À propos de quelques points dans l’espace, paru chez Al Dante en 2012, cherche à « faire le point » sur ces enchevêtrements de lignes de vie. Il « tente de relier entre eux quelques points de la surface terrestre qu’il (lui) a été donné de connaître, comme on tendrait des fils entre de petits drapeaux sur une carte ».

WEB_TILL_ROESKENS

Le projet

Till Roeskens est un cartographe du sensible dont le travail se développe dans la rencontre, un arpenteur dont les projets dépendent de ce qui croise ses pas. À partir de janvier 2017, il a visité et traversé les territoires, en particulier le Haut-Clichy et les Bosquets. Il a tiré de l’histoire de ce quartier et de ses habitants une sorte de conte, à la manière d’un « Plan de Situation » pouvant être réalisé dans des formes toujours renouvelées et dans d’autres lieux.

Il a écouté puis raconté quelques fragments de vie dont les fils se sont noués autour de la tour Utrillo, dont la démolition s’est terminée en octobre 2017. L’arrivée des Ateliers Médicis dans ce quartier est l’une de ces histoires. Sa performance d’une heure trente a été jouée plusieurs fois sur l’esplanade du centre commercial Anatole France qui sera bientôt démolie. Elle a été l’occasion de fabriquer à vue une maquette sommaire du quartier, qui permettrait de situer différentes histoires tout en racontant de façon ludique la construction-démolition-reconstruction des lieux.

Période de recherche :
15 janvier – 15 novembre 2017