Parcours

Née en 1968, Eva Doumbia est franco-ivoirienne-malienne, et se définit comme une « metteure en scène afropéenne ». Elle dirige à Marseille la compagnie La Part du pauvre/Nana Triban et le festival Massilia Afropea.  Puisant dans son patrimoine multiculturel, elle interroge par ses spectacles l’Histoire, souvent douloureuse, par le biais de l’intime et le plus souvent à partir de textes contemporains. Son travail métisse les formes, fait appel à d’autres disciplines comme la danse, la musique, les arts visuels, la cuisine, la coiffure ou la mode.
C’est cet être de femme française noire qu’elle explore, dès 2011 dans un cabaret intitulé Moi et mon cheveu et en 2014 dans Afropéennes, une mise en scène de textes de Léonora Miano. En 2016, elle met en scène La Traversée, trois pièces centrées sur la place de la femme noire dans l’Histoire.

Eva Doumbia

Projet

Eva Doumbia créera en 2019 le texte Le iench : sa période de recherche aux Ateliers Médicis nourrira la création de ce spectacle. Il raconte l’histoire d’une famille française d’origine malienne : les parents, les enfants, le pays – La France. Une place importante sera donnée à leurs silences et incommunicabilités.
Dans un mouvement d’allers et retours avec les habitants, Eva Doumbia produira une œuvre participative, collective et pluridisciplinaire pouvant être diffusée dans l’espace public. Déambulatoire, composée de scénettes et performances, elle sera présentée dans différents espaces, choisis avec les partenaires rencontrés lors de la période de préparation.