Photographie prise à Morne Vert près du Prêcheur

Une histoire de paysage(s)

Publié par Pauline Rousseau

"Le Paysage c'est quand tu dessines la nature, le ciel, la mer" 

Avant d'entamer notre prochaine réalisation : une grande fresque réalisée à partir d'images anciennes de la Martinique.  Il me paraît important d'introduire cette partie du projet par un bref cours d'histoire de l'art portant sur le paysage.

Le cycle d'ateliers concernant le rapport entre identité et lieux se poursuit. Le but est d'amener les enfants à appréhender et interroger le territoire dans lequel ils évoluent, de manière concrète et physique mais aussi symbolique et poétique. 

À travers la réalisation de dessins d'observation au fusain, ainsi que d'un atelier autour du regard, les enfants se sont confrontés à leur environnement le plus direct : l'école, la cour, la nature qui les entourent etc.

Nous avons ensuite réalisé ensemble des cyanotypes, ce qui leur a permis une première approche de la photographie argentique. Pour se faire nous avons utilisé des éléments glanés aux alentours de l'école. Et ce sont les rayons UV (très forts en Martinique) qui ont permis aux cyanotypes de se révéler. 

La suite de ce cycle d'ateliers consistera en la réalisation d'un paysage à partir de photographies anciennes (principalement des cartes postales) provenant Martinique. Il me paraît important d'introduire cette partie du projet par un bref cours d'histoire de l'art afin que les enfants se familiarisent avec le paysage.

Domaine public, source wikipedia
La Charrette de foin, John Constable, 1831

En m'appuyant sur plusieurs exemples, j'explique aux enfants les "codes" du paysage classique. Je leur enseigne ce qu'est la perspective en peinture, comment distinguer les différents plans, la règle des 1/3. 

Pour chaque œuvre présentée, je leur laisse la parole et les encourage à parler des œuvres en leur posant diverses questions :

Comment sont les couleurs?

Y'a-t-il des personnages?

Que font-ils? Aimerais-tu te retrouver dans le tableau?

Ça se passe où à votre avis? À quelle heure? 

À votre avis l'eau est froide ou chaude? Est-ce que c'est beau? 

Je partage avec eux mon admiration pour les paysages de Claude Gellée dont je trouve les lumières paradisiaques. 

"J'espère qu'au Paradis on devra pas porter des trucs gros là, comme les gens devant! Ha Ouais! " s'exclame l'un de mes petits élèves. Je ne peux qu'acquiescer et le félicite d'avoir bien regardé les détails du tableau! 

Image dans le domaine public (source wikipedia)
Matin dans un port de mer, Claude Gellée dit Le Lorrain, 1634
Vue de Collioure, Matisse, 1905
Vue de Collioure, Matisse, 1905

Ils sont un peu décontenancés par le tableau de Matisse dont les couleurs ne sont pas "réalistes"et si certains trouvent que "Matisse franchement il dessine moins bien que les autres" je les sens tout de même très intéressés. Une élève dit à propos de cette toile, que  "les couleurs c'est comme quand on regarde trop le soleil après on a pleins de tâches dans les yeux".

Je leur demande si ils arrivent à distinguer les différents plans comme nous l'avons appris juste avant. La discussion devient très animée car personne n'est d'accord sur le nombre de plans présents dans le tableau. 

Ils se querellent presque! 

Plage, série postcards from Nowhere, Vik Muniz, 2014
Plage, série postcards from Nowhere, Vik Muniz, 2014

Le dernier paysage que je présente est une œuvre de l'artiste brésilien Vik Muniz. Je demande aux enfants de bien la regarder et de décrire et analyser ce qu'ils voient : 

"- C'est une BD mais sans dialogue

- C'est comme un coloriage 

- On dirait qu'il fait un paysage en faisant le tri

- C'est dur de voir les différents plans

- On dirait qu'il fait un puzzle et qu'il a collé les uns sur les autres

- Y'a beaucoup de gens comme aux anses d'Arlet! (plage très prisée du sud de la Martinique)

- Il a collé des choses, comme des choses de magazine qu'il a utilisé

- Il a reproduit avec des papiers de couleurs le Brésil! "

En effet, il s'agit d'un paysage, c'est la ville de Rio qui est représentée, une des plus grandes villes du Brésil connue entre autres pour ses magnifiques plages. Comme ils l'ont perçu il ne s'agit ni de peinture ni de photographie mais bien d'un collage. L'artiste a utilisé des cartes postales qu'il a assemblées ensemble en suivant une logique thématique et colorimétrique pour créer cette œuvre (c'est un peu l'idée du puzzle finalement). 

La cloche sonne la fin de l'atelier! 

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés les 9 et 10 décembre 2021.